Charte de l’association

charte-asso

La mission :

Redonner aux personnes psychotiques et en particulier schizophrènes l’envie de progresser vers toujours plus d’autonomie et de les encourager à se trouver des projets porteurs de sens dans leur existence, afin de vivre au mieux avec la maladie.

En s’appuyant sur la stabilité que donne leur traitement psychiatrique et en profitant de leurs moments de temps libre, l’association propose en parallèle :

  1. De faire découvrir des techniques de bien être complémentaires à la psychiatrie, en passant notamment chez chacun par une réappropriation du schéma corporel et de la notion d’ancrage. L’idée sous jacente est de devenir réellement acteur et responsable de sa reconstruction.

  2. De faire appel à leur créativité fondamentale d’un point de vue thérapeutique.

  3. De stimuler leur goût pour des projets personnels et collectifs en redonnant à chacun du sens à ses actions.

L’action à l’égard du public psychotique :

  • Proposer des stages « découvertes » en bien être.

  • Une fois les bases du projet bien installées, acquérir un lieu d’accueil à la campagne dans la région stéphanoise, qui soit le reflet de l’autonomie à laquelle nous invitons les participants, afin de proposer de l’hébergement et de multiples activités pour mettre sereinement en application les 3 fondamentaux de l’association qui sont pour rappel :

    • les découvertes de techniques de bien être
    • favoriser la créativité personnelle et collective

    • encourager les projets individuels et collectifs

 

  • Encourager une dynamique d’échanges entre les psychotiques et avec les bénévoles encadrant dans les activités proposées,

  • Le cadre du lieu d’accueil est choisi fondamentalement à la campagne afin de reconnecter le public psychotique à des bases naturelles, avec un usage des nouvelles technologies de fait limité.

  • Les stagiaires seront aidés et accompagnés à trouver leurs propres solutions intérieures et naturelles face à leur problématique individuelle.

En bout de course, l’autonomie de chacun étant toujours un but à atteindre, l’idée est bien sur de donner des moyens à chaque personne afin qu’elle puisse vivre le mieux possible dans sa région d’origine en gardant avec elle les « meilleures pratiques » qu’elle aura pu entrevoir et découvrir dans le lieu d’accueil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *